accueil
ma valeur ajoutée
les trekkings
inscriptions
contact
actualités
PiémontCrète

 

aux frontières du NEPAL
 DARJEELING et le  SIKKIM

voyage organisé via agence amie et accompagné par mes soins. 


 

Cette année, pour inover et visiter le Népal hors du Népal, j'ai choisi de vous proposer une découverte du Shangri-la Himalayen, le Sikkim, à la frontière orientale népalaise.

Je vous propose deux treks de difficulté croissante, le premier en West Bengal au départ de Darjeeling, le second au Sikkim. Pour une acclimatation optimale et une bonne récupération, ils sont entrecoupés par des visites culturelles de sites et de monastères de renom



                                                            LES VISITES

Les peuples rencontrés durant ce séjour sont variées : des Sikkimais (Lepchas ), immigration massive de Népalais mais aussi des Indiens, des Tibétains, des Bhoutanais et autres ethnies locales. Les Sikkimais entretiennent d'étroites relations avec les populations du Tibet et du Bhoutan, tant au plan commercial que culturel, tout en cherchent à préserver l'authenticité de leur culture.
La vie culturelle au Sikkim étant fortement influencée par la tradition tibétaine, les monastères du bout du monde, que nous visiterons,
concentrent l'essentiel du bouddhisme tibétain :

  • monastère de TASHIDING, un des  monuments bouddhistes parmi les plus sacrés du Sikkim
     

Tashiding

Mani de Tashiding
  • monastère de RUMTEK, chef d’œuvre d’architecture tibétaine. C’est le monastère principal de l’école bouddhiste des bonnets noirs (typique du Sikkim). Il abrite le karmapa, chef spirituel de cette école, largement représentée au Sikkim.

  • monastère de PEMAYANTSE ancienne résidence royale. Construit au sommet d’une colline, il est l’un des plus anciens monastères du Sikkim( 17e siècle), appartient à l’école "nyingmapa". C'est l’un des plus beaux que vous pourrez visiter en Himalaya, quant aux peintures et au panorama sur tout le massif du Kangchenjunga.

  • la ville de DARJEELING, ambiance Inde coloniale, est l'ancienne capitale d'été du "Raj" britannique, célèbre pour la production de thé. Elle fut longtemps la porte d'entrée du Tibet pour les voyageurs depuis l'Inde. Petite plaque tournante riche en couleurs.

  • GANGTOK ( 1500m) capitale de l'ancien royaume du Sikkim.

                                                               LES TREKS

Tout autant variés que les habitants : les paysages traversés ! des plantations de thé dans les villages traditionnels aux espaces glaciaires des plus hauts sommets de la Terre, ceux du Népal, de l'Inde et du Bhoutan.

                                             Premier trek ( 5 jours) en West Bengal, mise en jambes.
Au départ de Manebhanjang (2000 m) , nous cheminerons au-dessus des nuages, à califourchon le long de la crête frontière panoramique entre le Népal et L'Inde, la Singalila Ridge. Dans les villages nombreux, nous rencontrons les mêmes ethnies que celles que nous connaissons au Népal à ces altitudes : Rais, Sherpas ou Tamangs, pratiquant une agriculture de subsistance. Les forêts subtropicales de pins, rhodos, abritent de très nombreuses espèces d'oiseaux et des orchidées réputées ... mais pas fleuries l'automne.  
Notre périple prend fin à Rimbick, grand bourg sherpa.
Vous garderez de ce trek avant tout des images colorés des scènes de la vie locale, proches de celles du Népal voisin...

dans les champs

lodge

métier à tisser

                                       Second trek ( 8 jours) dans l'état indien du Sikkim, plus exigeant :
Depuis Yuksam, ce trek permet une approche du troisième sommet de la Terre, le "Kangch" pour les intimes, ainsi que du Makalu et de l'Everest, mais par l'Inde cette fois ! altitude max 4940m, étapes longues avec parfois de forts dénivelés ( 1400m./jour ) en altitude et de la distance ( l'étape du glacier Onglaktang et du lac de Samiti, avec la variante incluse, peut atteindre les 9 heures de marche à environ 4000m d'altitude).
Vous garderez de ce trek des images de hauts sommets tout en glace et ciel bleu, de moraines gigantesques et de lacs émeraude.

Kanch

Le J15 est un grand jour : montée optionnelle au Gocha La (4940 m), point cumlinant de notre trek.
Départ très matinal (vers 3 h). La montée est un peu éprouvante mais la récompense s’avère exceptionnelle ! Le glacier Onglaktang et son lac de moraine sont surprenants tout comme les 4 000 mètres de la face sud-est du Kangchenjunga et son glacier suspendu. Les plus en forme pourront monter jusqu’au col du Gocha La ( ci-dessous ! ) d’où la vue est encore plus imposante. 

goecha la

Le col du Goecha  ( 4940m), en option , est le point culminant de notre périple.

 



Cathy Caudart  -  40 route col d'Izoard - 9 Combe Bruche - 05100 Briançon
tél :  06 47 90 33 91